Réussir un entretien d’embauche en visio (mes 15 conseils pratiques)
Comment réussir un entretien en visio conférence ? Les 15 astuces de Numah Conseil

Réussir un entretien d’embauche en visio (mes 15 conseils pratiques)

Avant le confinement, j’utilisais les visioconférences principalement pour recruter des candidats itinérants ou commerciaux. Mais la crise sanitaire nous a amenés à nous adapter aux contraintes liées au confinement.

En quelques mois, l’utilisation du télé-recrutement est passé du stade embryonnaire à la nouvelle norme. Pour preuve ? Depuis le déconfinement – sur une cinquantaine d’entretiens — je n’en ai réalisé que deux en « présentiel ». Il y a donc fort à parier que le télé-recrutement ait de beaux jours devant lui !

Mais comment s’y prendre afin que cet exercice soit le plus serein possible ? Je vous livre 15 conseils pratiques pour vous y préparer au mieux.

Vérifiez vos outils

L’entretien d’embauche en visioconférence nécessite autant, voire plus, de préparation que l’entretien de recrutement en présentiel. Quels outils allez-vous utiliser ? Comment vous connecter ? En amont du jour J, vérifiez votre matériel.

Paramétrer vos outils et faites des essais

La première étape – même si elle peut paraitre évidente – consiste à s’assurer que vous pourrez communiquer avec le chasseur de tête ou le recruteur. S’il vous propose un entretien sur Skype ou Zoom par exemple, vous devez installer le logiciel de visioconférence adapté.

Ensuite, je vous conseille fortement de l’essayer avec vos proches. Testez le micro, la webcam, le retour caméra ou le partage d’écran si vous comptez présenter des documents. Familiarisez-vous avec l’outil.  

Quoi de plus déstabilisant que de se retrouver en face de son interlocuteur et que ce dernier ne puisse vous entendre car votre micro est coupé ?

Optimisez votre connexion

Là encore, voici un problème technique qui peut s’avérer perturbant voire agaçant : le lag ou la latence de communication. Dans la mesure du possible, évitez de vous connecter avec un réseau 4G. Si votre connexion personnelle vous semble instable, demandez à vos enfants ou votre conjoint par exemple, d’éviter de se connecter sur le web pendant votre entretien. 
Pour ceux habitant des lieux où la couverture internet n’est pas optimale, n’hésitez pas à en avertir votre interlocuteur. Vous serez plus détendu en cas de mauvaise connexion.

Des batteries chargées 

Si je n’ai qu’un conseil à donner, c’est celui-là : chargez les batteries de votre appareil avant la connexion
Ça peut paraître évident mais j’ai eu des candidats qui commençaient à s’inquiéter pendant l’entretien. Visiblement leur smartphone menaçait d’interrompre notre conversation. Je vous passe le stress, l’urgence et le comique de situation… 

Des batteries chargées ou branchées sur secteur, c’est essentiel !

Préférez un casque

C’est un conseil et aucunement une obligation mais j’ai pris l’habitude de mettre un casque pendant une visioconférence. D’une part, le casque réduit les bruits « parasites ». Aussi bien ceux que vous pourriez faire (on y reviendra) que ceux de votre environnement. D’autre part, vous entendez mieux votre interlocuteur et il vous entend mieux également.

Personnellement je préfère le casque aux écouteurs. Ces derniers peuvent facilement tomber et nous perturber. Choisissez un casque plutôt simple. Le modèle « gamer » qui s’allume dans tous les sens n’est pas le plus adapté…

Un compte professionnel

Si ce n’est pas déjà fait, créez un compte professionnel différent de votre compte personnel sur votre logiciel de visioconférence. Non aux identifiants type grarementfaitpire@gmail.com, aux pseudos « Miminette » ou « Nono » ou aux photos de votre chat ou de « Bob l’éponge ». Ça peut faire sourire vos proches, mais rarement un recruteur.

Comme pour un CV, tout doit faire pro : nom complet, photo professionnelle, adresse mail professionnelle, etc. 

Gardez en tête que même si ce n’est pas l’élément déterminant de votre candidature, un compte professionnel renverra une image positive au recruteur. Autant ne pas s’en priver !

Vous voulez découvrir comment mettre toutes les chances de votre côté avec votre CV ? Cet article devrait vous intéresser !

Mettez les sources de distraction en sourdine

Vous le savez, nous sommes constamment sollicités. Message sur son mobile, réception d’un mail, notifications, appels…

Si vous voulez être tout à votre rendez-vous, l’idéal est de mettre en sourdine toutes les sources de distraction. Si vous utilisez un ordinateur pour la visioconférence : éteignez votre téléphone portable, décrochez votre téléphone fixe, fermez votre messagerie et les réseaux sociaux. Sur mobile, désactivez toutes les notifications.

Neutralisez le décor

L’image que vous véhiculez passe par vous, mais également ce qui vous entoure au moment de la visioconférence. Autant mettre toutes les chances de votre côté en appliquant quelques règles efficaces et de bon sens.

Mettez-vous en lumière

Il y a de fortes chances que vous rencontriez votre interlocuteur pour la première fois. Afin de ne pas jouer aux ombres chinoises, si possible, installez-vous près d’une source de lumière naturelle. Cela vous mettra en valeur et la personne en face de vous vous verra parfaitement.
Evitez de vous placer dos à la fenêtre, vous serez en contre-jour. Si le temps ou l’heure ne le permettent pas, placez une lampe derrière votre écran ou sur l’un de vos côtés afin d’éclairer votre visage.

Un arrière-plan neutre

Dans la mesure du possible privilégiez un arrière-plan neutre. Soyons pragmatiques : c’est sur vous et vos réponses que vous souhaitez que votre interlocuteur se focalise. Pas sur le tableau que vous trouvez incroyable mais qui semble beaucoup trop l’intriguer…

Pour éviter ces déconvenues, un mur blanc par exemple, fait parfaitement l’affaire. Si c’est compliqué, certains logiciels, comme Skype, proposent d’utiliser un fond « flouté ». Sur Zoom, vous pouvez choisir votre arrière-plan parmi toute une bibliothèque. N’hésitez pas à activer cette option, mais évitez le fond avec la mer et les palmiers !

Isolez-vous

La meilleure façon de perdre ses moyens lors d’un télé-recrutement c’est d’être interrompu par un proche en pleine argumentation. Autres causes de distraction : les enfants qui passent dans le champ ou les animaux domestiques qui réclament de l’attention. Le summum restant le proche qui écoute la conversation et suggère, à grand renfort de raclement de gorge, ce que vous devez ou non formuler.

Vous l’aurez compris : isolez-vous dans une pièce fermée. Si votre ordinateur se trouve au milieu du salon, demandez aux autres habitants de la maisonnée de vous laisser au calme.
Cependant, s’il arrive quelque chose de grave, qui nécessite votre intervention, n’hésitez pas à couper le son ou l’image et prévenir votre interlocuteur. Il est tout à fait à-même de comprendre l’urgence de la situation.

Soignez votre image

On dit souvent que la communication non verbale est autant, voire plus importante que la communication verbale. C’est d’autant plus vrai pour un recruteur qui va s’attacher à vous « lire » à distance, afin de déceler si vous êtes le candidat idéal. Voici quelques astuces pour lui faciliter la tâche et marquer des points. 

Cadrage haut du corps

Le cadrage haut du corps permet de voir beaucoup de chose, notamment le placement des mains. L’idéal est de vous voir de vos coudes au sommet de votre crâne.

Nous en avons déjà parlé mais vérifiez votre posture grâce au retour vidéo. Evitez que votre visage prenne l’ensemble du champ ou de trop incliner votre caméra. Le gros plan narine ou poitrine n’est pas, à proprement parler, du plus « vendeur »… 

Même si je n’ai aucun a priori avec l’utilisation de smartphone, utilisez le mode portrait et surtout stabilisez votre appareil (avec un livre, contre un mur, etc.). Ça évitera à votre interlocuteur d’avoir le mal de mer.

Une posture professionnelle 

Durant le confinement nous avons pris l’habitude des visioconférences. Pour assurer le télé-travail  ou pour rester en contact avec ses proches, on en a fait beaucoup. A un tel point, que certains candidats se sont présentés allongés sur leur lit, ordinateur portable calé sur les genoux. 

Cette posture est à proscrire. Non seulement elle n’est pas flatteuse, mais l’effet qu’elle dégage est déplaisant. Optez pour une position professionnelle, assis sur chaise, dos droit. Comme si vous étiez physiquement en face de votre interlocuteur

Attitude corporelle

En visioconférence et dans l’intimité de notre intérieur, nous pouvons vite oublier la caméra. Gardez à l’esprit que vous êtes dans un contexte de recrutement en portant une attention particulière à votre attitude corporelle. Les petits gestes – liés au stress notamment – comme jouer avec un stylo, taper sur votre clavier ou remuer votre écran en gesticulant peuvent vite devenir irritants. Plus encore qu’à l’occasion d’un entretien physique, veillez à maitriser ces petits défauts.

Enfin, n’oubliez pas de sourire et/ou montrer votre enthousiasme. Bref, soyez à l’aise, affranchissez-vous de la vidéo mais n’oubliez pas que vous êtes en entretien !

Habillez-vous comme pour un entretien physique

En télé-recrutement comme en entretien physique, votre tenue vestimentaire se doit d’être adaptée. Dans la même logique, soyez réveillé(e), coiffé(e), attentif(ve) et en forme. 
Mais restez tout de même naturel(le).
Si le télé-recrutement se déroule tôt le matin, je ne vois pas d’inconvénient à ce que le candidat boive du café par exemple. L’idéal étant de réunir les meilleures conditions pour que ce moment se déroule au mieux.

Soyez ponctuel(le)

Si nous pouvons comprendre qu’à l’occasion d’un entretien physique vous puissiez être retardé(e) suite à des aléas de transport, en visioconférence, il est nécessaire d’être en ligne à l’heure.

Je vous conseille même de vous connecter quelques minutes avant le début de la réunion. Vous pourrez tester votre matériel, vérifier votre posture, le retour caméra et accueillir votre interlocuteur au moment de sa connexion.

Soignez votre sortie

En visioconférence, pour dire bonjour comme au-revoir, pas de poignée de main ni d’accompagnement entre le bureau et la porte d’entrée. A la fin de l’entretien, n’hésitez pas à demander au recruteur des informations sur la suite du processus. Remerciez-le de votre échange, dites au revoir (on évite les grands coucou de la main ou les bisous en l’air) et n’oubliez pas d’éteindre votre micro puis votre webcam.

Personnellement je n’hésite pas à faire un retour aux candidats avec qui je m’entretiens sur leurs points forts, ceux à améliorer et sur des éléments comportementaux qui peuvent les aider.

Un dernier conseil pour tous les candidats qui seront certainement amenés à effectuer des entretiens en visio-conférence : entraînez-vous ! Filmez-vous, repérez vos tics et les petits détails sur lesquels vous devrez être vigilant. Vous serez plus à l’aise le jour J et vous pourrez être vous-même, tout simplement. 

Vous souhaitez vous préparer à un télérecrutement ou  vous voulez que je vous accompagne à l’occasion d’un coaching sur-mesure ? N’hésitez pas à me contacter !

Laisser un commentaire